Art différencié, brut

Français
Art brut – singulier – différencié- outsider...

Des qualificatifs multiples…
Cataloguer un tableau est un exercice bien difficile et prête souvent à confusion. Même si les tableaux semblent parfois stylistiquement proches, il est impossible de les classer dans un seul mouvement artistique. Il faut prendre en considération l’artiste, son parcours et son contexte de travail.

Au CREAHM, l’art n’est ni brut, ni singulier, ni marginal, ni cru… il est différencié. Quelques explications :

L’art brut
On doit le terme d’art brut à Jean Dubuffet,  artiste peintre et sculpteur français (1901-1985). En 1945, Jean Dubuffet invente le terme d’art brut pour désigner un art exempt de toute influence artistique, intellectuelle ou culturelle.

Définition de l’art brut, selon Jean Dubuffet :

« Nous entendons par là des ouvrages exécutés par des personnes indemnes de culture artistique, dans lesquels donc le mimétisme, contrairement à ce qui se passe chez les intellectuels, ait peu ou pas de part, de sorte que leurs auteurs y tirent tout (sujets, choix des matériaux mis en œuvre, moyens de transposition, rythmes, façons d’écriture, etc.) de leur propre fonds et non pas des poncifs de l’art classique ou de l’art à la mode. Nous y assistons à l’opération artistique toute pure, brute, réinventée dans l’entier de toutes ses phases par son auteur, à partir seulement de ses propres impulsions. De l’art donc où se manifeste la seule fonction de l’invention, et non celles, constantes dans l’art culturel, du caméléon et du singe. » Jean Dubuffet, L’Art brut préféré aux arts culturels, 1949

Jean Dubuffet parcoure les hôpitaux psychiatriques de Suisse et de France et constitue une collection d’œuvres d’art brut, aujourd’hui hébergée à Lausanne à la Collection de l’Art brut.

L’art singulier
Le terme d’art singulier apparaît dans les années 1970 en France. Il désigne un mouvement d’art contemporain et regroupe des artistes autodidactes qui veulent prendre distance avec l’art « officiel ». Pour désigner la création de ces artistes – parfois issus du cursus de formation traditionnelle – on parle aussi volontiers d’art hors-les-normes ou art en marge, art cru, création franche.

L’Outsider Art
L'Outsider Art,  à l'origine,  est une "traduction" de l'art brut (Roger Cardinal, Outsider Art,1972) et désigne aussi les artistes qui produisent en dehors des influences artistiques. Mais l'outsider art va plus loin que l'art brut: il se revendique et forme des réseaux. Il se définit comme étant au dehors des circuits artistiques dominants, mais finit quand même par y être exposé.


L’art différencié
Le terme d’art différencié a été inventé par Luc Boulangé, artiste plasticien belge. Il est l’initiateur du CREAHM, association créée à Liège en 1979. Le terme d’art différencié a été inventé par l’association CREAHM non pas pour désigner un art spécifique, mais pour nommer la production des artistes avec un handicap mental qui travaillent en atelier, guidés par des animateurs-artistes.
CREAHM Atelier d'art différencié | Chemin des Ecoles 10 | CH-1752 Villars-sur-Glâne | tél. +41 (0)26 422 24 75 | info@creahm.ch